Skip to Content

Partager

Plus de gestion des matières résiduelles, moins de déchets vers les sites d’enfouissement

21 avril 2021

Les magasins IGA du Québec et du Nouveau-Brunswick reçoivent un soutien personnalisé de l’organisme Jour de la Terre Canada pour gérer et réduire leurs déchets.

PARTAGER

Il s’agit de détourner le plus de déchets possible des sites d’enfouissement , affirme Geneviève Paradis. Spécialiste en développement durable chez Sobeys, elle concentre ses efforts sur le détournement des déchets et l’approvisionnement durable.

Geneviève travaille sur la certification Action Réduction pour les magasins IGA, un service de soutien sur mesure qui aide les magasins dans la gestion de leurs déchets. Le programme offre du soutien personnalisé dans le but d’aider à réduire la quantité de déchets acheminés aux sites d’enfouissement ou à l’incinération, en réduisant les déchets à la source et en les récupérant par le compostage ou le recyclage , explique-t-elle.

icon

Les employés ont l’habitude de recycler à la maison et ils sont heureux de le faire au travail également.  

Trouver des moyens de réduire les matières résiduelles

Tout a commencé avec le Fonds Éco IGA, qui sert à financer des projets concrets et durables répondant aux réalités du milieu et visant la protection, la conservation et la valorisation de l’environnement. Ce dernier est financé par les marchands IGA et est géré par Jour de la Terre, un organisme sans but lucratif qui a pour mission d’aider les gens et les organismes à réduire leur impact sur l’environnement.

En 2013, le Fonds Éco IGA a lancé un important programme de gestion des matières résiduelles pour les supermarchés IGA , explique Geneviève. Le programme vise à aider les supermarchés à donner une seconde vie au carton, à la nourriture excédentaire et aux autres déchets qu’ils génèrent.

Afin de souligner les efforts déployés par les détaillants pour améliorer leur gestion des matières résiduelles, Jour de la Terre a créé Action Réduction , un service d’accompagnement sur mesure pour les organisations. Le programme vise à reconnaître les efforts des détaillants, à leur permettre de se fixer des objectifs concrets et à informer les clients de l’engagement du magasin à réduire le gaspillage , explique Geneviève.

Obtenir une certification pour le réacheminement des déchets

Action Réduction comprend six niveaux de certification. Pour le niveau Bronze, les critères sont uniquement la collecte de carton et de pellicule plastique. Le niveau Argent demande au moins deux voies de collecte supplémentaires. Dans le cas du niveau Or, les engagements des niveaux précédents doivent être maintenus, avec au moins trois autres voies de collecte et le marchand doit atteindre un taux de valorisation de 55 % ou plus. Le niveau Platine pousse le processus encore plus loin, exigeant un taux de valorisation des déchets entre 70 % et 79 %. Enfin, le niveau Diamant exige un taux de valorisation de 80% ou plus.

La liste de tous les déchets pouvant être détournés comprend le carton, la pellicule plastique, les matières grasses et les os, l’huile usée, les matières organiques, le recyclage et les dons de nourriture.

Les conseillers du Jour de la Terre identifient les possibilités de détournement des déchets pour chaque magasin et formulent des recommandations en fonction de l’équipement, l’affichage et la formation qui en suivra.

Le recyclage au travail, une initiative qui porte des fruits

Jusqu’à présent, la certification est une réussite. Parmi les 230 magasins IGA certifiés, 71 atteignent les niveaux les plus élevés : un total de 39 magasins sont certifiés Platine, 32 sont certifiés Diamant, et le meilleur magasin certifié Diamant a un taux de valorisation de 95%.

J’aime travailler pour une entreprise qui est une bonne citoyenne et qui se soucie de l’environnement, affirme Geneviève. Les employés ont l’habitude de recycler à la maison et ils sont heureux de le faire au travail également. Ils sont fiers de travailler pour une entreprise qui fait des efforts pour réduire son empreinte environnementale. Nous avons beaucoup de jeunes employés, et cette génération s’intéresse encore plus à l’environnement.

La gestion des matières résiduelles d’un océan à l’autre

Pour l’instant, cette certification n’est accordée qu’aux magasins IGA et IGA Extra du Québec et du Nouveau-Brunswick et elle est valide durant deux ans. Des projets pilotes seront éventuellement menés dans d’autres régions du Canada afin d’optimiser la gestion des matières résiduelles à plus grande échelle.

Je suis tellement fière de ce projet qui a commencé à petite échelle et qui a pris beaucoup d’ampleur au fil des ans, exprime Geneviève. Ce qui rend cette initiative si captivante pour moi, c’est de voir s’améliorer les taux de valorisation des magasins.

Par Doug Wallace

Équipe du magasin IGA Frédérik Martin (Québec)